fbpx
Pssst, Rudy Gobert, Eugénie Le Sommer, Teddy Riner et Nedim Remili ont rejoint Ref'mate 🔥
Les règles du curling pour les nuls

Les règles du curling pour les nuls

Du 4 au 20 février 2022, les Jeux Olympiques d’hiver se déroulent à Pékin. Une excellente occasion de faire un point sur les règles du curling.

Le curling est devenu un sport olympique en 1924 puis de nouveau à partir de 1998. Souvent moquée, souvent incomprise, cette discipline intrigue et est souvent désignée comme la « pétanque sur glace ». Côté paternité, le curling n’est pas originaire du Canada, mais semble être né dans les Flandres en Belgique. Cependant, le curling s’est surtout développé en Ecosse au 18e siècle où il était très populaire.

Le curling, c’est quoi ?

Le curling est un sport de précision qui se pratique sur la glace avec des pierres en granite respectant un gabarit international. Le but est simple : il faut placer les pierres le plus près possible d’une cible circulaire dessinée sur la glace, appelée la « maison ». La piste de glace où se joue le curling mesure 42 mètres de long et 4,75 à 5 mètres de large. Autant te dire qu’il faut avoir un oeil de lynx pour viser d’aussi loin !

Pour se jouer, deux équipes composées de quatre joueurs s’affrontent en dix manches en lançant huit pierres dans chaque manche. Les équipes jouent alternativement et chaque joueur envoie à son tour 2 pierres de 19,6 kg dans un ordre immuable, quelque soit la situation et les points en place. Pour remporter le match, il faut inscrire le plus de points possible à la fin des dix manches. 

Comment les points sont-ils comptés ?

Super simple, c’est comme à la pétanque ! Pour inscrire des points, il faut lancer une pierre en la faisant glisser sur la glace pour qu’elle arrive le plus proche possible du coeur de la cible dessinée sur la patinoire. Rien de compliqué ? Détrompe toi ! Le curling est un vrai travail d’équipe. Lorsqu’un joueur lance la pierre vers la cible, un de ses coéquipiers se positionne à l’autre bout de la piste pour diriger ses coéquipiers qui se chargent, sur les ordres du lanceur, d’influer sur la trajectoire de la pierre en frottant la glace avec des balais. He oui, c’est donc pour ça qu’ils frottent la glace !

Le balayage accélère – légèrement – la vitesse de la pierre et renforce sa trajectoire. À la fin des manches, les points sont comptés en fonction du nombre de pierres plus proches du centre que celles de l’adversaire. Ainsi, un point est attribué à l’équipe ayant la pierre la plus proche du centre. Si une équipe possède plusieurs pierres plus proches du centre que la meilleure de l’équipe adverse, elle totalise autant de points que de pierres. Ne sont prises en compte que les pierres se trouvant sur la cible ou touchant son cercle extérieur. L’équipe qui totalise le plus de points à l’issue de la 10e manche remporte la rencontre.

Et en cas d’égalité, que se passe-t-il ?

En cas d’égalité, on joue un «extra-end». Les points se comptent par rapport au centre de la cible – la maison – d’un diamètre extérieur de 3,66 mètres. Seule les pierres dans ou mordant la maison peuvent marquer des points.

Le lexique du curling pour les nuls
  • Tee ou Dolly : le centre de la « maison ».
  • Back line : c’est la ligne arrière. Si une pierre la dépasse entièrement, celle-ci est éliminée.
  • Tee line : c’est la ligne de centre de la « maison » qui détermine quand un joueur a le droit de balayer une pierre adverse.
  • Hog line : c’est la ligne de jeu (ou ligne des cochons) qui détermine au lancer la limite au delà de laquelle on ne peut plus toucher la pierre. À l’opposé, près de la maison, la pierre doit entièrement franchir cette ligne, sinon elle est retirée du jeu.
  • Hack : c’est une cale ou un appui-pied qui sert à s’élancer pour le slide.
  • Slide : c’est une figure de style glissée partant du «hack», en fente avant, qui permet de donner à la pierre la vitesse nécessaire.
  • Sweep ou Hurry ou Balai : ce sont des indications, le plus souvent criées, données au balayeur d’entrer vigoureusement en action.
  • End : c’est un jeu, lorsque les 2 équipes ont joué toutes les pierres dans un sens.
  • Extra-end : c’est un «end» supplémentaire qui permet de désigner un vainqueur en cas d’égalité.
  • Skip : capitaine et stratège d’une équipe, en général le 4ème joueur.
  • Garde : c’est une pierre placée en protection d’une autre, généralement devant la maison.
  • Marteau : avantage de pouvoir lancer la dernière pierre d’un end. C’est un élément prépondérant à prendre en compte lors de l’élaboration de la stratégie, surtout dans les derniers ends d’une partie.
  • Wick : action de dévier par ricochet la trajectoire d’une pierre en venant frôler une autre déjà en jeu.
  • Freeze : venir placer sa pierre en appui sur une autre déjà en jeu.
  • Come around : envoyer sa pierre en contournant une autre en place pour se cacher derrière.
  • Curl : sens de rotation donnée à la pierre au lancer et qui lui donne cette trajectoire courbe caractéristique.
  • Draw : envoi de la pierre vers la maison.
  • Promote : envoi pour remplacer une pierre en place par une autre.
  • Take out : tir pour chasser une pierre. Peut être double (retirer 2 pierres simultanément), voire triple…

Maintenant tu n’as plus d’excuses pour suivre le curling !

Related Posts